À propos de Ber le cartonniste

Je n’ai bien évidemment pas toujours été cartonniste. Voilà ce qui m’a amené à ce travail de passion.

La photographie pour observer

Après une scolarité qui s’est terminé au baccalauréat, et un accident de la vie, je me suis dirigé vers un CAP de Photographie. J’ai découvert un monde avec la photographie. Celui d’avoir l’oeil ouvert sur ce qui nous entoure. La photographie a cela de merveilleux de rendre observateur, se trouver au bon endroit au bon moment. Le fait d’imprimer un moment unique, un arrêt sur le déroulement de la vie en sortant une image de son contexte m’a fasciné.

J’ai eu la chance de faire des rencontres (stagiaire à l’agence Rapho notamment) et des voyages avec la photographie comme prétexte, comme support.  Le travail de l’art et de l’artisanat a d’ailleurs été le plus grand attrait de mon travail de photographe, en Afrique notamment. En portant une attention particulière sur l’humain et le travail de ses mains.

Mais il a fallu trouver une autre activité car je n’ai jamais vraiment vécu de mon activité de photographe.

De la photographie au Web

J’ai ensuite glissé doucement vers le travail d’infographiste tout d’abord en mettant en ligne mes photographies pour une association, puis vers le travail de web developpeur. Après une formation de concepteur de site web, ou j’ai travaillé pendant 13 ans, à mon compte, en intérim ou pour des entreprises comme salarié, je me suis formé et perfectionné dans le monde du web design au developpement web. J’ai pendant ces années oscillé entre le travail de photographe, developpeur php/Mysql puis référenceur SEO. Mais il me manquait ce rapport au touché et à la matière.

Le carton suite à une formation

C’est un jour en m’inscrivant à une formation de création de meuble en carton avec Fanny Carton à  Apt que j’ai découvert l’activité de cartonniste. Je me suis présenté à cette formation avec un plan dessiné d’un meuble au style vintage et j’ai découvert un nouveau monde, créatif et passionnant.

Une idée qui a germé…

Suite à cette formation je n’ai pas cessé de faire des objets, meubles, lampes et cadres en carton tout en continuant mon activité de webmaster. Mais au fil des années, passer entre 8 à 10 heures devant un ordinateur me pesait de plus en plus. Je voulais trouver une activité plus créative, plus lente, face à la rapidité et la frénésie d’internet.

Me lancer comme cartonniste

C’est suite à un licenciement  économique, de l’entreprise dans laquelle je travaillais, que c’est produit le déclic. J’ai décidé à ce moment de me consacrer pleinement à l’activité de cartonniste. Bien que webmaster et consultant SEO était ce que je savais faire, j’ai décidé de me lancer dans une double activité dans un premier temps pour dans le futur ne me consacrer qu’au travail lent et minutieux de cartonniste.